Mort de Shireen Abu Akleh: Israël annonce que ses soldats ne seront "pas interrogés" par le FBI

Mort de Shireen Abu Akleh: Israël annonce que ses soldats ne seront "pas interrogés" par le FBI
Un officier de sécurité palestinien monte la garde devant une bannière montrant la journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh tuée par balles en Cisjordanie, le 15 juillet 2022 - Abbas MOMANI / AFP
Un officier de sécurité palestinien monte la garde devant une bannière montrant la journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh tuée par balles en Cisjordanie, le 15 juillet 2022 - Abbas MOMANI / AFP

"Les soldats israéliens ne seront pas interrogés par le FBI ni par aucun pays ou entité, aussi amicaux soient-ils", a déclaré Yaïr Lapid. Le Premier ministre israélien protège donc ses soldats dans le cadre d'une enquête ouverte aux États-Unis sur la mort de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh lors d'une opération de l'armée.

"Nous n'abandonnerons pas nos soldats aux enquêtes étrangères", a-t-il ajouté indiquant qu'Israël avait transmis une "forte protestation" aux Américains.

Lundi, le ministre israélien de la Défense Benny Gantz avait qualifié d'"erreur" l'enquête menée aux Etats-Unis sur la mort de la journaliste, que sa famille a saluée, elle, comme "une étape importante".

Un mystère autour de l'enquête

Selon le média américain Politico, la police fédérale (FBI) enquête sur la mort de Shireen Abu Akleh lors d'une opération de l'armée israélienne le 11 mai dans le camp de réfugiés palestiniens de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée.

Une décision inhabituelle au vu des relations entre les deux pays, prise après que l'armée israélienne a refusé d'engager des poursuites contre le soldat accusé de l'avoir tuée.

Le FBI a quant à lui refusé de confirmer ou démentir l'existence de cette enquête.

Article original publié sur BFMTV.com