Mort de Sarah Harding (Girls Aloud) : le drame de sa vie, « ne jamais avoir eu d'enfant »

·1 min de lecture

Girls Aloud, le groupe américain culte des années 2000 a perdu l'une de ses membres, dimanche 5 septembre. La chanteuse Sarah Harding s'est en effet éteinte à l'âge de 39 ans des suites d'un long combat contre le cancer du sein. L’intense chimiothérapie que Sarah Harding subissait aurait « tué toute chance » d’avoir un jour un enfant. Pourtant, dans ses mémoires publiés en mars 2021 et intitulés Hear me out (« Écoutez-moi », en français) elle confiait avoir beaucoup pleuré de n’avoir jamais donné la vie, comme le rapportent nos confrères du Daily Mail.

Dans son livre, Sarah Harding revient sur le moment difficile où elle a compris que l’absence d’enfant dans sa vie n’était pas si facile à gérer qu’elle l’aurait pensé. « Cela peut sembler étrange de s’inquiéter de ne pas avoir d’enfants alors que je ne sais même pas combien de temps il me reste à vivre », écrivait celle qui se savait déjà quasiment condamnée par le cancer. Pourtant, ce besoin de donner la vie était bien là, ancré en elle. Même si elle avait survéçu à la maladie, « le traitement aurait tué toutes [ses] chances » de mener une grossesse à bien, constatait avec désespoir l’ancienne star de Girls Aloud. « Cela me fait pleurer rien que d’y penser », ajoutait-elle.

Outre cet immense regret de ne pas avoir été mère comme elle l’aurait tant voulu, Sarah Harding éprouvait également une intense rancœur au sujet de sa séparation avec son ex-fiancé, le DJ Tom Crane. Une rupture qu'elle se rappelle dans son livre comme de « l’une (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le prince Charles dans la tourmente : un proche collaborateur forcé à démissionner
« J'en ai un peu marre de cette pression » : Audrey Fleurot évoque sa vie de maman active
Meryl Streep heureuse : sa fille Grace Gummer a épousé le célèbre producteur Mark Ronson
Maria Anunciata de Liechtenstein s’est mariée... deux semaines après le décès de Marie de Liechtenstein
Marlène Schiappa évoque le débat sur la laïcité et se fait reprendre par Sonia Mabrouk

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles