Mort de Raymond Poulidor : les chaînes bouleversent leurs programmes pour lui rendre hommage

C'est une légende de la petite reine qui s'est éteinte ce mercredi 13 novembre. L' "éternel second" du Tour de France Raymond Poulidor est décédé à l'âge de 83 ans. L'ancien cycliste avait été hospitalisé début octobre en raison d'une "grande fatigue", comme le révélait son épouse Gisèle à l'AFP. Afin de rendre hommage au plus populaire des coureurs, les chaînes de télévision lui consacreront plusieurs sujets ces prochains jours.

Sur France 3

Dès ce mercredi 13 novembre, le service public saluera la mémoire de "Poupou". Ainsi, France 3 Limousin, région d'origine de Raymond Poulidor, propose une édition spéciale dès 18h puis au cours du 19/20. Pour évoquer Raymond Poulidor, Fabien Lévêque invitera, quant à lui dans Tout le sport ce mercredi 13 novembre à 20h45, le directeur du Tour de France Christian Prudhomme.

Vendredi 15 novembre, France 3 Nouvelle Aquitaine rediffusera à 9h15 le documentaire Raymond Poulidor, notre champion. Le documentaire sera également diffusé sur la chaîne Histoire vendredi 15 novembre à 22h20. Le vainqueur du Tour d'Espagne 1964 y retrace sa longue carrière et évoque, sans détour, la gloire, le dopage, les femmes et, bien sûr, son éternelle rivalité (devenue ensuite une belle amitié) avec Jacques Anquetil.

Enfin, dimanche 17 novembre à 13h30, ce n'est pas Échappées belles que les téléspectateurs de France 3 retrouveront, mais le documentaire Poulidor 1er, réalisé par Patrick Jeudi.

Sur les chaînes payantes

La chaîne Toute l'Histoire proposera de revivre le mythique

Retrouvez cet article sur Télé-loisirs

Mort de Charles Gérard : les chaînes de télévision bouleversent leurs programmes pour lui rendre hommage
Mort de Jacques Chirac : les chaînes bouleversent leurs programmes afin de lui rendre hommage
Mort de Raymond Poulidor : qui est sa femme, Gisèle Bardet ?
Mort de Raymond Poulidor : le champion cycliste s'est éteint à 83 ans
Mort de Raymond Poulidor : "Les gens lui donnaient de l’amour, il leur rendait au centuple"... les vibrants hommages de Thomas Voeckler, Laurent Luyat, Michel Denisot, Tony Estanguet