Mort de Raymond Kopa : retour sur une légende du football

France 3

Ils sont les premiers à lui avoir rendu hommage. Spontanément, ce vendredi 3 mars au matin, les joueurs du Real Madrid ont salué la mémoire de celui qui porta les couleurs du club.

Kopa, c'est une époque. Nous sommes dans les années 50, et un style qui en fait bien avant Zidane et Platini la première star du football français. Pour son ancien coéquipier, Michel Hidalgo, "Kopa était quelqu'un qui avait un nom magique. (...) C'était également un coeur d'or".

Engagé par le Real en 1956

L'histoire commence à Noeux-les-Mines, dans les corons du nord de la France. Fils d'immigrés polonais, Raymond Kopaszewski de son vrai nom, a d'abord dû gagner sa vie durement, à la mine. "J'ai eu trois années difficiles, où je travaillais à 612 mètres de fond, bien souvent dans la poussière et dans l'eau. C'est un travail horrible", témoignait-il. Mais son talent éclate rapidement : repéré dans un concours de jeunes footballeurs, il signe à Angers (Maine-et-Loire), puis c'est la gloire à Reims (Marne) qui le conduit en finale de Coupe d'Europe. Kopa entre alors dans la lumière, et son nom dépasse les frontières : le grand Real (Madrid, Espagne) lui fait un pont d'or en 1956. Jamais avant lui un footballeur français n'avait quitté le pays.

Retrouvez cet article sur Francetv info

"Les figures de l’ombre" : la face cachée de la conquête spatiale
Transportez-moi. Les véhicules de collection
Le pitch start-up. Spoon, le robot qui fait la causette
Envoyé spatial. "La Terre, c’est notre vaisseau spatial, avec des ressources limitées qu’il faut entretenir si l'on veut que le voyage continue"
Grotte Chauvet : les coulisses d'un succès

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages