Mort de Quindon Tarver à 38 ans : l'enfant star de "Roméo + Juliette" victime d'un accident de voiture

·1 min de lecture

La fin d’un destin brisé. Quindon Tarver avait seulement 13 ans quand il a été découvert au grand écran dans le film Roméo + Juliette avec Leonardo DiCaprio en 1996. C’est une autre tragédie qui s’est jouée au Texas plus de deux décennies plus tard, le 2 avril dernier à Dallas. Le chanteur est mort l’âge de 38 ans dans un accident de la route. « Il adorait tout le monde. Il adorait la musique depuis son plus jeune âge, et la chanson l’a menée à travers le monde. C’était sa passion », a confié son oncle Willie Tarver au Daily Beast. Il faisait partie d’une chorale de jeunes garçons chantant une reprise de Rozalla, «Everybody’s Free».

En 1996, le jeune adolescent avait bouleversé les millions de téléspectateurs de cette scène de mariage entre Roméo + Juliette dans le film de Baz Luhrmann. Avait de faire chavirer le grand public, c’est d’abord ce réalisateur que sa voix avait touché. Le jeune garçon habitué à chanter à l’église avait également enregistré une reprise de Prince, « When doves Cry », qui figure aussi sur le bande-originale du film en 1996. Il frappe tellement les esprits qu’il sort un album tout simplement intitulé Quindon la même année. L’enfant star aurait été abusé. « J’ai été blessé. On m’a fait du mal, j’ai été violé, j’ai perdu ma carrière alors que c’était le rêve de ma vie », avait-il révélé l’Australian Broadcasting Corporation en 2017. Celui qui était apparu dans l’émission American Idol serait sombré dans la drogue et l’alcool. Il aurait même songé au suicide. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

James, le frère de Kate Middleton, et sa fiancée Alizée Thevenet changent de vie
PHOTO - John Travolta, veuf, émeut avec un message adressé à sa fille
Ce que Kate Middleton et William ont cédé à George, Charlotte et Louis "à condition que..."
Madame Claude : comment Valéry Giscard d'Estaing s'est vengé d'un piège tendu
Princesse Margaret : sexe, disputes, amants... son mariage à nu