Mort en prison du producteur américain Phil Spector à 81 ans

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture

Le célèbre producteur, connu pour avoir lancé des groupes comme The Ronettes et The Crystals, et avoir été aux manettes de succès comme Let It Be des Beatles, est mort à 81 ans. Il était emprisonné pour le meurtre de la comédienne Lana Clarkson depuis 2009.

Le célèbre producteur américain Phil Spector, connu pour avoir lancé des groupes comme The Ronettes et The Crystals, et avoir supervisé Let it Be des Beatles, est mort samedi 16 janvier à 81 ans, a indiqué ce dimanche le Département pénitentiaire de Californie dans un communiqué. Le producteur y purgeait depuis 2009 une peine de 19 ans pour le meurtre de l'actrice Lana Clarkson, commis en 2003.

Considéré comme un des plus grands producteurs de l'histoire du rock, célèbre pour ses méthodes innovantes, Phil Spector est surtout connu pour avoir révolutionné le genre dans les années 1960 avec le fameux "Wall of Sound" ("Mur du Son"), dispositif musical qui produisait un son très fort immédiatement reconnaissable.

Ses productions - parmi lesquelles figurent des tubes immortels comme Be My Baby, Then He Kissed Me, Da Doo Ron Ron, He’s a Rebel, Baby I Love You ou Unchained Melody - comptent parmi les morceaux les plus importants des années 1960. Ils en définissent le style musical, tout en influençant des groupes comme les Beach Boys et les Beatles. L'indispensable compilation Back to Mono (1958-1969) réunit la majorité des productions phares de cette période.

Comportement erratique

Après avoir annoncé sa retraite en 1966, après l'échec de l'album River Deep, Mountain High de Ike & Tina Turner, Phil Spector se fait plus rare. Il produit notamment le dernier album des Beatles, Let it Be, puis plusieurs disques solo de John Lennon (Plastic Ono Band, Imagine et Rock 'n' Roll) et de George Harrison (All Things Must Pass), où la patte Phil Spector est bien reconnaissable, notamment sur le morceau My Sweet Lord.

Génie musical au comportement erratique, capable de menacer avec des armes les talents avec qui il travaille, il se brouille avec John Lennon, Leonard Cohen ou encore les Ramones, dont il produit un album en 1980. Victime d'un accident de voiture assez grave en 1974, il en ressort avec le visage recouvert de points de suture. Il portera jusqu'à la fin de sa vie d'étonnantes perruques pour cacher ses blessures.

Disparu des radars entre 1981 et 2003, Phil Spector refait surface en février 2003 dans les tabloïds. Accusé du meurtre de l'actrice Lana Clarkson dans sa maison en Californie, il est condamné six ans plus tard au terme d'un procès très médiatisé à quinze années de prison pour meurtre au second degré sans préméditation, et à quatre années supplémentaires pour possession d'arme à feu. Incarcéré depuis 2009, il aurait pu bénéficier d'une liberté conditionnelle en 2024.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :