Mort du prince Philip : la reine Elizabeth II était au chevet de son mari lors son décès

·1 min de lecture

Ce vendredi 9 avril, on apprenait la mort du prince Philip. C’est le Palais de Buckingham qui a annoncé la triste nouvelle, dans un communiqué publié le jour-même sur son compte Twitter. "C'est avec une profonde tristesse que Sa Majesté la reine annonce le décès de son mari bien-aimé. Son Altesse royale est décédée paisiblement ce matin au château de Windsor. D'autres annonces seront faites en temps voulu. La famille royale se joint aux personnes du monde entier pour pleurer sa perte", a-t-on pu lire.

On a depuis un peu plus d’informations sur les derniers instants du duc d’Edimbourg. Le Telegraph a rapporté que le duc voulait mourir "dans son propre lit" et selon "ses propres conditions".

Une source bien placée a déclaré au journal britannique : "Il a passé la plupart des quatre semaines où il était à l'hôpital à essayer de rentrer chez lui. Ils ont opéré son cœur dans le but de lui donner un peu plus de temps, peut-être avec le 100e anniversaire à l'esprit. Mais il ne se souciait pas vraiment de ça. En aucun cas, il n'aurait voulu mourir à l'hôpital".

Bien que les responsables du palais aient refusé de "donner plus de détails" sur la cause de son décès, nos confrères du Daily Mail rapportent que son état fragile s'est aggravé dans la nuit de ce jeudi 8 avril. On nous informe cependant que toute suggestion sur le transport du prince âgé à l'hôpital aurait été rapidement rejetée par la souveraine. Des proches ont toutefois été mis au courant qu’il était "gravement malade".

Le duc (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Dîners clandestins : Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy sont sortis de garde à vue
Mort du prince Philip : ce qui a été demandé aux Britanniques pour ses obsèques
Mort de Naya Rivera : l'émouvant hommage des acteurs de Glee
Sylvie Tellier gênée par une question sur son père : elle fait des révélations sur son absence
INTERVIEW Aurélien (Koh-Lanta, Les armes secrètes) éliminé : « Je ne voulais surtout pas avoir le rôle de chef »