Mort du Prince Philip : pourquoi il n'était pas roi

·1 min de lecture

C'est un départ qui plonge tout un peuple dans une tristesse infinie. Dans un communiqué publié ce vendredi 9 avril, le palais de Buckingham a annoncé la disparition du prince Philip, à l'âge de 99 ans. "C'est avec une profonde tristesse que Sa Majesté la Reine annonce le décès de son mari bien-aimé. Son altesse royale est décédée paisiblement ce matin au château de Windsor. D'autres annonces seront faites en temps voulu. La famille royale se joint aux personnes du monde entier pour pleurer sa perte", pouvait-on lire dans le texte publié par la Couronne. Un décès qui survient quelques semaines après l'hospitalisation du duc au King Edward VII's Hospital, à Londres, où il était resté un mois.

Du prince Philip, les aficionados de la Couronne garderont le souvenir d'un homme parfois insaisissable, mais toujours fidèle à la reine Elizabeth II, le grand amour de sa vie. Pendant 73 ans, le prince s'est tenu au côté de la souveraine, mais n'a jamais porté le titre de roi. Au même titre qu'un homme ne prend généralement pas le nom de la femme qu'il épouse, la tradition veut qu'il ne prenne pas non plus son titre. Le 20 novembre 1947, alors que le mariage entre Elizabeth et Philip est prononcé en l'abbaye de Westminster, l'héritière du trône est alors princesse. Le prince Philip est quant à lui devenu duc d'Edimbourg, un titre qu'il gardera jusqu'à la fin de ses jours.

Le 6 février 1952, la reine Elizabeth II accédait au trône à l'âge de 25 ans, son époux à ses côtés. La princesse Elizabeth, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort du prince Philip : Harry et Meghan avaient tout prévu
Mort du prince Philip : où sera-t-il enterré ?
Prince Philip : qui est Penny, la deuxième femme de sa vie ?
Mort du Prince Philip : ces sacrifices faits par amour pour Elizabeth II
Mort du prince Philip, le grand amour d'Elizabeth II, quelques jours avant son 100e anniversaire