Mort du prince Philip : l’esprit du prince toujours parmi nous ? Une tribu en est persuadée

·1 min de lecture

Ce vendredi 9 avril, la famille royale annonçait une triste nouvelle. "C'est avec une profonde tristesse que Sa Majesté la Reine a annoncé le décès de son époux bien-aimé, Son Altesse Royale le Prince Philip, duc d'Édimbourg. Son Altesse Royale est décédée paisiblement ce matin au château de Windsor", a-t-elle annoncé via le compte Twitter officiel de la royauté.

La mort du prince Philip ce vendredi 9 avril à l’âge de 99 ans a touché des millions de personnes à travers le monde… Parmi lesquels les membres d’une tribu qui se trouve sur une petite île du Pacifique, qui sont restés murés dans leur chagrin. Pour cause : les membres de la tribu vénéraient le prince Philip comme un dieu. Ils avaient vu le respect accordé à la reine Elizabeth II par les fonctionnaires coloniaux et avaient conclu que son mari, le prince Philip, devait être le fils d'un esprit de la montagne mentionné dans l'une de leurs légendes.

Au cours du séjour prolongé du duc d'Edimbourg à l’hôpital le mois dernier, les habitants de Yaohnanen ont donc passé des semaines à organiser des veillées de prières qui consistaient à boire du kava (un stupéfiant léger fabriqué à partir de racines écrasées) pour aider à son rétablissement. Les hommes du village de Tanna au Vanuatu situé à 10 000 kilomètres du palais de Buckingham sont donc dévastés par la nouvelle de la mort du prince.

Un aîné de la tribu Albi Nagia, qui s’était rendu en Grande-Bretagne pour rencontrer le duc en 2007, a annoncé leur tristesse au Sunday Mirror (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Nehuda : sans culotte, elle enflamme ses abonnés en petite robe très ajourée
M Pokora fier de sa femme Christina Milian et de sa nouvelle réussite : "une vraie guerrière"
VIDEO On est en direct : l'étonnante réaction de Laurent Ruquier à la polémique des restaurants clandestins
Line Renaud sur la mort d'Annie Cordy : "le virus l'a empêchée d'avoir un enterrement digne de ce nom"
Eddy Mitchell se livre sur sa participation à une réunion du Ku Klux Klan