Mort du prince Philip : ses derniers jours auprès de la reine, « affaibli mais lucide »

·1 min de lecture

Le prince Philip a marqué l'Histoire. Ce vendredi 9 avril, le duc d'Édimbourg est mort à l'âge de 99 ans. Il aurait dû fêter son centenaire le 10 juin prochain, mais la vie en a décidé autrement. Très affaibli depuis plusieurs mois, le "roc" d'Elizabeth II, comme elle aimait tant le rappeler, avait été hospitalisé, pendant de longues semaines, à l'hôpital King Edward VII de Londres à la suite d'un malaise. Il avait dû subir une opération du cœur. Les médecins avaient décidé de le laisser rentrer chez lui le 16 mars dernier, au château Windsor, mais il n'en demeurait pas moins très "affaibli". Le prince Philip avait ainsi pu passer les derniers jours de sa vie auprès de son épouse bien-aimée, Elizabeth II.

Même avec une santé défaillante signalant que sa vie touchait à sa fin, le couple royal était toujours en mesure de passer du temps ensemble comme il l'avait toujours fait. "Ces dernières semaines, il dormait souvent une grande partie de la journée, mais il y a eu des moments de grande lucidité et de joyeuse convivialité", a déclaré le journaliste royal Richard Kay au Daily Mail. "Les jours où il se sentait assez fort pour sortir de sa chambre, il portait une chemise et un pull, un pantalon pressé et des chaussures cirées", a ajouté cet initié, avant de conclure : "Jusqu'à très récemment, Philip s'habillait encore." Le prince Philip se sera battu jusqu'à la fin, avec force et dignité.

Au lendemain de la disparition du duc d'Édimbourg, le Palais a partagé un nouvel hommage vibrant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel Macron : qui sont les "fayots" du président ?
Prince Philip : quand il évoquait la « pire chose qui pourrait lui arriver »
"La soupe à la grimace" : Harry et Meghan Markle n'auront pas le droit au "meilleur accueil"
Pierre-Jean Chalençon proche de Brigitte Macron ? Un conseiller de l'Élysée explique
Les nièces de Diana sortent de l’ombre : qui sont elles ?