Mort du prince Philip : les Britanniques lui rendent hommage

La cavalerie a honoré un homme de devoir et d’engagement, samedi 10 avril, au lendemain de la mort du prince Philip, époux de la reine d’Angleterre. Un parterre de fleurs a été installé devant le château de Windsor, là où il repose désormais et où seront organisées les funérailles de cet homme de l’ombre. Des passants viennent se recueillir, tous ont une pensée pour la reine. “Chère reine, je suis désolée pour votre perte”, écrit une enfant dans une lettre. Le prince Philip multipliait les déplacements et les engagements, il avait tissé au fil du temps un lien fort avec son peuple : 22% des Britanniques disent l’avoir rencontré en personne. Pas de grande foule Devant Buckingham palace, pas de grande foule : les hommages sont limités avec la crise sanitaire. Unanimement, la presse britannique a publié un dernier adieu au roc, au mari bien aimé d’Elizabeth II. Dans tous les pays du Commonwealth, un hommage lui a été rendu. En Australie, 40 coups de canon ont retenti en sa mémoire. La reine, elle, est restée silencieuse comme le veut le protocole, “qui prévoit une période de seuil de huit jours”, précise le journaliste Mathieu Boisseau, en direct de Windsor pour France 2. Elizabeth II ne communique pas, mais son entourage si, notamment sur les réseaux sociaux. “Le prince Philip est ma force et mon repère”, une situation de la reine datant de 1997, a été publiée accompagnées de photos d'archive du couple.