Mort de Pierre Bouteiller, "quelqu'un qui ne vivait que pour la radio"

franceinfo
Radio : disparition de Pierre Bouteiller

Pierre Bouteiller est mort dans la nuit du 9 au 10 mars. Il avait à 82 ans. Grande figure de la radio et de la télévision, il a passé la plus grande partie de sa carrière à Radio France, notamment à la présentation de l'émission Le Masque et la Plume sur France Inter. En 1989, Jérôme Garcin lui a succédé. C'était "un très grand homme de radio" et "quelqu'un qui ne vivait que pour la radio", a-t-il témoigné vendredi sur franceinfo.

franceinfo : Qu'avez-vous appris de Pierre Bouteiller ?

Jérôme Garcin : J'ai appris de lui ce que tout le monde peut apprendre d'un très grand homme de radio. Sa voix était un peu une voix de crooner, à la fois passionnée et en même temps désabusée. C'était ça la marque de Bouteiller. Il avait ce don d'improviser. Il arrivait au studio Charles Trenet et commençait l'émission sans notes. C'est quelqu'un qui tenait tout un Masque et la Plume sans avoir quasiment préparé l'émission tellement il était doué naturellement pour animer, pour glisser des calembours, parfois des vacheries. C'était quelqu'un qui était capable d'une causticité pas si courante à l'époque à l'antenne et d'ailleurs qu'il a lui-même propagée quand il a été directeur des programmes de France Inter.

Quel directeur des programmes était-il ?

C'est un homme qui vivait à la radio. Une chose que personne d'entre nous ne peut imaginer aujourd'hui. Il était là aux aurores et repartait le plus tard possible. S'il avait pu y avoir un lit dans son bureau, il y aurait couché. C'est quelqu'un qui ne vivait que pour la radio. Il était plus doué que n'importe qui pour ça, mais il n'y avait pas de vacances, pas d'été avec lui, il fallait qu'il ait une tribune, un micro. Quand il était directeur des programmes, on passait, on ouvrait la porte, il était toujours là, toujours pour raconter une indiscrétion, sortir une petite pique, et en même temps inonder les (...) Lire la suite sur Francetv info









Accusées d'être dégradantes pour les femmes, les affiches de la campagne Saint Laurent ont été retirées
A toutes saveurs. Des madeleines et du pain
Ces chansons qui font l'actu. Le loup n'est-il pas un brave type ?
Jardin. Les paillages végétaux à retirer l’hiver
Cinéma week-end. La surprise argentine de "Citoyen d'honneur"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages