Mort du petit Tony : 20 ans de prison pour son beau-père violent

Le procès a pris fin vendredi 5 février à la cour d’assises de Reims (Marne). La justice a condamné Loïc Vantal à 20 ans de prison ferme. Beau-père du petit Tony, il est considéré responsable de la mort de l’enfant. Un jeune garçon victime de violences et qui est finalement décédé le 26 novembre 2016 à la suite de l’éclatement de la rate et du pancréas. Au total, l’autopsie avait révélé la présence de 23 lésions sur sa tête. Caroline Letoile, mère l’enfant, a écopé de trois ans de prison ferme. Une peine pas assez forte aux yeux du père de Tony Le père de Tony était présent à l’audience pour voir quelle sanction serait infligée au beau-père violent. "Il espérait une peine un petit peu plus sévère", confie son avocat Me Olivier Chalot. Au tribunal, Loïc Vantal, lui-même victime de violences dans son enfance, a reconnu avoir eu "un comportement inacceptable. Je mérite d’être condamné".