Mort de Patrick Juvet : son histoire d'amour impossible avec Jean-Michel Jarre

·1 min de lecture

Patrick Juvet est décédé ce jeudi 1er avril à l'âge de 70 ans, a fait savoir son agent à l'AFP. Une bien triste nouvelle pour les fans de l'époque disco. Il faut dire que le chanteur d'origine Suisse fut emblématique de cette période où les strass et les mélodies rythmées ont envahi les dance floor. Celui qui a toujours gardé la même coupe de cheveux tout au long de ses longues années de présence sur scène, n'avait jamais caché avoir une sexualité très ouverte. «Au début de ma carrière, le public suisse me jugeait très dérangeant. Par contre, en France, j'étais un cas plutôt fascinant. Je ne pouvais plus faire une TV ou une radio sans porter de make-up. J'employais alors le même maquilleur que Bowie. Il fallait que j'aille au bout de la chose, que j'assume totalement ma sexualité, mon homosexualité, même si à l'époque je vivais une histoire d'amour avec une fille", expliquait-il dans les années 2000. Et son attirance pour un homme s'était cristallisée autour d'un amour, malheureusement à sens unique, qui sera toujours resté une terrible blessure pour lui.

Au coeur de l'année 1975, Patrick Juvet était tombé "follement amoureux" de Jean-Michel Jarre comme il l'avait expliqué dans Télé-Loisirs. Après avoir collaboré sur deux albums, dont est issu notamment le célèbre titre Où sont les femmes ?, Patrick Juvet a avoué son attirance au roi des synthés. Mais malheureusement pour Patrick Juvet, cette histoire d'amour était à sens unique. "Il me disait : 'prend un appartement et puis on (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Julien Doré : son tacle plein d'humour envers Mauro Icardi
Mort de Patrick Juvet : sa relation amicale et conflictuelle avec Daniel Balavoine, son choriste
Mort de Patrick Juvet : pourquoi le chanteur s’était exilé en Espagne ?
PHOTO Christophe Beaugrand : son fils suit attentivement l'allocution du président, les internautes fondent !
Mort de Patrick Juvet : alcoolisme, chirurgie, traversée du désert, il a connu tous les excès du métier