Mort de Morgan Keane : six mois de prison ferme requis contre les chasseurs

© DR

Six mois ferme ont été requis jeudi contre deux chasseurs jugés en France pour la mort d'un jeune Franco-Britannique, tué d'un coup de fusil alors qu'il coupait du bois dans sa propriété. C'est au cours d'une battue que Morgan Keane, 25 ans, pris pour un sanglier, a été tué par balle le 2 décembre 2020 à une centaine de mètres de sa maison, sur un terrain lui appartenant, dans un hameau de la commune de Calvignac (sud-ouest).

Le procureur, Alexandre Rossi, a souligné la "gravité des manquements à l'origine du décès de Morgan Keane". Pour lui, "ce tragique homicide involontaire était écrit".

Il a requis deux ans d'emprisonnement dont 18 mois avec sursis à l'encontre de l'auteur du tir mortel et 18 mois d'emprisonnement, dont 12 avec sursis, contre le directeur de battue.

Il a noté le "fourvoiement du tireur, et pas une simple négligence", précisant qu'il avait été "grandement aidé par le directeur de battue" qui "a failli dans l'organisation" de la chasse ce jour-là, se rendant responsable de plusieurs "fautes caractérisées".

Les deux hommes - l'auteur du tir mortel et le directeur de battue, chasseur expérimenté de 51 ans - sont jugés par le tribunal correctionnel de Cahors (sud-ouest) pour homicide involontaire.

Une interdiction de détenir des armes pendant cinq ans et un retrait définitif du permis de chasse des deux prévenus ont également été demandés par le procureur.

La mort de ce Franco-Britannique, né dans la région, avait suscité un vif émoi et mené à la cré...


Lire la suite sur ParisMatch