Mort de Mava Chou, Youtubeuse aux 145.000 abonnés

·2 min de lecture
Mava Chou - Capture d'écran YouTube - Mava Chou VLOG
Mava Chou - Capture d'écran YouTube - Mava Chou VLOG

La Youtubeuse française Mava Chou, suivie par 145.000 personnes sur le site de partage de vidéos, est morte mercredi. D'après La Dépêche, elle était âgée de 32 ans. Sa disparition a été annoncée jeudi sur la page Facebook de la blogueuse par sa meilleure amie, qui n'en a pas révélé les causes:

"Je suis au regret de vous annoncer le décès de Maëva, survenu hier en fin de journée. Je vous demande de respecter sa famille en ne cherchant pas à en savoir plus. Cela ne regarde que ses proches. Ayez simplement une pensée pour elle et surtout pour ses enfants", a-t-elle écrit, précisant que cette publication avait été "validée par sa famille".

Mava Chou, pseudonyme de Maëva, avait ouvert sa chaîne YouTube en 2013. Elle avait gagné en notoriété en 2017 en participant à l'émission On a échangé nos mamans avec son compagnon de l'époque, Adrien, et leur famille.

Mère de quatre enfants, elle publiait des vidéos dans lesquelles elle racontait son quotidien. Des pastilles d'une vingtaine de minutes visionnées parfois par plus de 40.000 personnes, dans lesquelles elle détaillait les travaux de sa maison, sa vie de mère de famille nombreuse et, parfois, ses passages à vide.

"J'ai beaucoup de soucis personnels"

C'était le cas de sa dernère vidéo, datée du 15 décembre. "Ces derniers temps, c'est pas la grande forme. C'est pas la grande forme depuis environ deux ans, avec des hauts et des bas", y expliquait-elle à ses abonnés:

"Il y a des jours où ça va aller très bien, d'autres où ça va aller très mal (...) "J'ai beaucoup de soucis personnels, physiquement c'est pas non plus la grande forme, ce qui fait que je préfère ne pas filmer et ne pas intervenir sur les réseaux sociaux tant que ça ne va pas un peu mieux."https://www.youtube.com/embed/-DL9ZXuIl6A?rel=0

En mars dernier, Le Parisien rapportait que la famille était victime de cyberharcèlement, en partie lié à une opération caritative lancée par le couple qui s'est finalement vu accusé d'agir par intérêt, puis par leur séparation. Le quotidien rapportait notamment que des appels anonymes étaient passés à l'école de leurs enfants et que le domicile de Mava Chou était espionné par des internautes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles