Mort de Mava Chou: une enquête ouverte pour "harcèlement moral ayant poussé au suicide"

·2 min de lecture
Une enquête a été ouverte pour

La jeune femme de 32 ans, décédée le 22 décembre dernier, était régulièrement visée par des messages haineux sur Internet.

JUSTICE - Un décès entre les mains de la justice. Selon les informations du Parisien, le parquet d’Épinal dans les Vosges a ouvert une enquête pour “harcèlement moral ayant poussé au suicide” après le décès de la youtubeuse MavaChou, le 22 décembre dernier. 

Comme le veut la procédure, le parquet avait ouvert de manière automatique une enquête pour “recherche des causes de la mort” tout de suite après l’annonce du décès de la jeune femme de 32 ans. Le Parisien indique cependant qu’une autre enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherches de Remiremont pour “harcèlement moral ayant poussé au suicide”.

MavaChou, qui comptait 151.000 abonnés à sa chaîne Youtube, 38.000 sur Facebook et 90.000 sur Instagram, subissait régulièrement des attaques la visant sur internet. L’enquête confié à la brigade de Remiremont doit permettre de déterminer quels internautes auraient pu, à travers leurs messages, pousser MavaChou à mettre fin à ses jours. 

Plusieurs plaintes déposées 

Avant son décès la jeune femme a tenté d’alerter les autorités sur les violences dont elle était victime. “Une plainte a été déposée au nom de Maëva (Frossard, son vrai nom, ndlr) et de son nouveau conjoint pour harcèlement moral et provocation au suicide contre son ex-mari et contre X. Malheureusement la plainte est partie le jour de son décès”, a indiqué dimanche 26 décembre à l’AFP Me Stéphane Giuranna, avocat à Epinal, confirmant une information du quotidien Vosges Matin

Et cette plainte n’est pas la seule puisque Maëva Frossard avait déjà déposé cinq plaintes directement au commissariat depuis mai 2020, sans qu’aucune d’entre elles n’aboutisse. 

“Aujourd’hui, pour moi, cela s’apparente à un homicide des temps modernes. Vous pouvez tuer quelqu’un avec quelques paroles, des fausses informations et du harcèlement”, a considéré l’avocat. 

Sur le profil de MavaChou, quelques photos récentes d’elle la montrent à la montagne en train de faire du ski. C’était le 18 décembre. Son dernier vlog, lui, date du 15 décembre.

Interrogée par un de ses abonnés sur les raisons de son absence des réseaux sociaux en ce moment, elle le justifiait, dans cette même vidéo, par le fait que “ce n’était pas la grande forme”, et ce, depuis deux ans. “Il y a des jours où ça va aller très bien et d’autres où ça va aller très mal. C’est pourquoi parfois je vais beaucoup sourire et parfois me reculer un peu des réseaux sociaux”, soufflait-elle, face caméra.

À voir également sur Le HuffPost: Mort de Grichka Bogdanoff: retour sur sa carrière à la télévision

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Décès de MavaChou : la youtubeuse avait porté plainte contre son ex-mari le jour de sa disparition

LIRE AUSSI :

Archevêque, Desmond Tutu n'a pas hésité à défendre le suicide assisté, son dernier combat

À Mulhouse, une marche blanche après le suicide de Dinah, victime de harcèlement scolaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles