Mort de Mava Chou : une enquête pour "harcèlement moral ayant poussé au suicide" ouverte

·1 min de lecture

L’affaire Mava Chou vient de prendre un nouveau tour judiciaire. Après une première enquête ouverte « automatiquement » pour rechercher les causes de la mort de la jeune femme, le parquet d’Epinal viendrait de lancer une deuxième enquête. Selon Le Parisien/Aujourd’hui en France, la justice a décidé d’essayer de faire la lumière sur les raisons ayant conduit à la mort de celle dont le vrai nom était Maëva Frossard. Cette enquête pour « harcèlement moral ayant poussé au suicide » a été confiée à la brigade de recherches de Remiremont, précisent nos confrères. « Il s’agit désormais d’identifier les éventuels internautes qui auraient pu, au travers de commentaires ou de vidéos, inciter la jeune femme à mettre fin à ses jours », ajoutent-ils.

Suivie par près de 150 000 personnes sur YouTube, Mava Chou est décédée brutalement à l’âge de 32 ans le 22 décembre dernier. Si les raisons de sa mort n’ont pas été officialisées, de nombreux messages postés par ses proches laissent penser à un suicide. « Depuis 2015, Maeva était victime de harcèlement en meute sur les réseaux sociaux et au cœur de polémiques incessantes (…) Elle ne supportait plus la haine permanente qu’elle recevait et déplorait que les institutions judiciaires soient aussi lentes », avait pa... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles