Mort de Manu Dibango : pourquoi le musicien était au mariage de Jamel Debbouze et Melissa Theuriau

Quel que soit l'endroit, quels que soient l'heure ou le jour, son rire précédait presque toujours son arrivée. Manu Dibango qui vient de mourir du Covid-19 avait la joie de vivre chevillée au corps. Aussi, tous ceux qui avaient la chance de l'approcher étaient séduits. Et ils furent nombreux. De Yannick Noah à Angelique Kidjo, en passant par Josiane Balasko et Jamel Debbouze. Ce dernier l'avait même invité à partager l'un des plus beaux jours de sa vie : son mariage avec Melissa Theuriau.

C'était le mercredi 7 mai 2008, à l’abbaye des Vaulx-de-Cernay, dans les Yvelines en banlieue parisienne. A 16 heures, les voitures des premiers invités à qui l’on avait demandé de venir «le cœur rempli et le ventre vide», se garaient. Parmi elles, celle de Manu Dibango. Et comme on l'imagine, en fin de journée, le musicien avait saisi son saxophone et joué l’Hymne à l’amour devant le couple. Moment d'émotion. Avant d'entrainer tout le monde sur la piste par des notes plus légères.

Devenu célèbre dans le monde entier grâce à un jeu d'enfants

Jamel Debbouze avait déjà fait appel à Manu Dibango. C'était pour l'inauguration de son Comedy Club, en 2008. L'humoriste avait reconnu dans le musicien un frère de cœur, un compagnon du sourire et d'humanité. Après avoir, comme des millions de gens, applaudi ce musicien devenu légendaire grâce à Soul Makossa. Ce titre inspiré d'un jeu d'enfants de Douala, sorti en 1972, (face B du 45-tours de l’hymne que "Papa Manu" avait composé pour soutenir l’équipe

Retrouvez cet article sur GALA

Audrey Crespo-Mara en retrait de l’antenne, Christophe Beaugrand va la remplacer
Natalie Horler, la chanteuse de Cascada révèle être atteinte du coronavirus
Amel Bent moqueuse : elle dévoile l'improbable cadeau que lui a fait son mari
Roselyne Bachelot très émue en évoquant la perte d'un proche contaminé
"J’ai eu assez peur" : Cécile Bois (Candice Renoir) soulagée de s’en être sortie