Mort de Manu Dibango: de Michael Jackson à Rihanna, de nombreux artistes ont samplé l'un de ses titres

1 / 2

Mort de Manu Dibango: de Michael Jackson à Rihanna, de nombreux artistes ont samplé l'un de ses titres

Manu Dibango, légende du saxophone et de l'afro-jazz, a été emporté par le coronavirus à l'âge de 86 ans. En 50 ans de carrière, cette figure de la musique world aura marqué les esprits avec ses titres Big Blow, Abele Dance, Aye Africa... ainsi qu'une chanson qui lui a ouvert les portes de la pop culture: Soul Makossa, reprise par de nombreux géants de la musique américaine, de Michael Jackson à Rihanna en passant par Beyoncé. 

En 1972, l'artiste d'origine camerounaise sort un hymne pour soutenir son pays lors de la Coupe d'Afrique. Soul Makossa apparaît en face B du 45 tours: un morceau entraînant dans lequel il donne un accent groovy au makossa, musique traditionnelle camerounaise. Le morceau traverse les frontières, repéré par des DJs new-yorkais. 

Première reprise, succès mondial

Tout porte à croire que ce morceau est aussi tombé dans l'oreille de l'un des plus grands artistes de la musique mondiale. En 1982, Michael Jackson sort Thriller, qui deviendra l'album le plus vendu au monde. Le rythme et la mélodie de l'un des singles, Wanna Be Startin' Somethin', ressemble à Soul Makossa. Surtout, la suite de syllabes "Ma ma se, ma ma sa, ma ma coo sa" rappelle sans équivoque le "Mama ko, mama sa, maka makossa" du morceau de Manu Dibango. Son nom n'est pourtant mentionné nulle part. 

Manu Dibango attaque Michael Jackson en justice. Un accord financier est trouvé en 1986, comme il le confiait en 2009 au Parisien:

"Ils nous ont versé deux...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi