Mort de Mahsa Amini : la chronologie de la révolte en Iran

© Sipa

13 septembre 2022 : l'arrestation de Mahsa Amini

Le jeudi 15 septembre, des défenseurs des droits de l'Homme rapportent qu'une iranienne de 22 ans est dans le coma après avoir été arrêtée deux jours plus tôt à Téhéran par la police des moeurs.

Mahsa Amini visitait la capitale iranienne avec sa famille quand elle a été arrêtée par cette unité spéciale de la police notamment chargée de faire appliquer l'obligation de porter le voile.

La police de Téhéran assure que la jeune femme a été "prise subitement d'un problème cardiaque". Le président iranien Ebrahim Raïssi demande l'ouverture d'une enquête.

À lire aussi Mahsa Amini, martyre de la cause des femmes en Iran

16 septembre 2022 : décès à l'hôpital de Mahsa Amini

Mahsa Amini décède à l'hôpital le lendemain, après trois jours de coma.

L'ONG Amnesty International exhorte à traduire en justice les responsables de son décès jugé "suspect", se faisant l'écho d'accusations "de torture et d'autres mauvais traitements". Des militants assurent que la victime a reçu un coup mortel à la tête.

La police se défend en assurant qu'il n'y a "pas eu de contact physique" avec la jeune femme. La télévision d'Etat diffuse des extraits d'une vidéo montrant une salle, visiblement au commissariat, où l'on peut voir de nombreuses femmes. L'une d'elles, présentée comme Mahsa Amini, se lève pour discuter avec une "instructrice" au sujet de sa tenue vestimentaire, puis s'effondre.

Washington condamne un décès "impardonnable", Bruxel...


Lire la suite sur ParisMatch