Mort de Lokman Slim au Liban : "Il représentait une minorité d'intellectuels chiites" contestant le Hezbollah

Le militant et intellectuel libanais Lokman Slim, connu pour ses positions critiques envers le mouvement chiite Hezbollah, a été retrouvé mort jeudi 4 février, tué par balle, dans le sud du pays, a indiqué une source sécuritaire. Le chercheur et essayiste de confession chiite, engagé en faveur de la laïcité et de la démocratie et fervent opposant au confessionnalisme qui mine la politique libanaise, avait signalé avoir reçu des menaces en raison de ses positions hostiles au Hezbollah, soutenu par Téhéran.