Mort de l'influenceuse Gabby Petito : l'attitude suspecte de Brian, son fiancé toujours recherché par la police, et de ses parents

·1 min de lecture

Depuis le 21 septembre, date à laquelle le corps sans vie de Gabby Petito, jeune influenceuse qui faisait un road-trip à travers les États-Unis avec son petit ami, a été retrouvé, c'est une véritable chasse à l'homme qui se déroule outre-atlantique pour traquer Brian Laundrie, le petit copain de la jeune femme qui s'est volatilisé. Ce dernier est toujours porté disparu et est considéré comme "digne d’intérêt" par les enquêteurs qui travaillent désormais sur une affaire d’homicide. Alors qu’il voyageait en van depuis juillet avec Gabby Petito, ce jeune homme de 23 ans est rentré seul à North Port (Floride) où il vivait avec sa petite amie. Brian Laundrie était resté muré dans le silence avant de prendre la fuite.

Si Brian Laundrie est le premier suspect dans l'affaire, la police rassemble toutes les informations pour savoir ce qui s'est passé. Nos confrères du New York Post se sont procurés le rapport de la police et selon les premières informations, un étrange SMS envoyé par Gabby Petito aurait commencé à inquiéter sa famille. "Peux-tu aider Stan, je n'arrête pas de recevoir des messages mais je loupe ses appels", avait envoyé la jeune femme le 27 août dernier. Selon les explications de la mère de Gabby Petito, Stan est le prénom de son grand-père, mais elle ne l'appelait jamais ainsi. En lisant ce message étrange, "la mère a commencé à s'inquiéter de quelque chose qui n'allait pas avec sa fille", a expliqué l'agent Daniel Alix dans son rapport. Au point de se demander si c'était (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Coup de tonnerre à la cour de Norvège : la princesse Märtha-Louise plus très sûre de vouloir se marier avec son gourou
Secrets de conso, les secrets de Mc Donald (RMC Story), retour sur l'origine d'un succès
Eric Dupond-Moretti accusé de "violences psychologiques" et "menaces" par une avocate, une plainte a été déposée
"Nous ne sommes pas tirés d'affaire" : Arnaud Fontanet craint une reprise de l’épidémie à l’automne
Port du masque pour les enfants à l'école primaire : fin de l'obligation dans certains départements

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles