Mort de Laurent Bouvet, cofondateur du Printemps républicain

·4 min de lecture
Laurent Bouvet le 25 août 2012 aux Université d'été du parti socialiste, à La Rochelle. (Photo: JEAN-PIERRE MULLER via Getty Images)
Laurent Bouvet le 25 août 2012 aux Université d'été du parti socialiste, à La Rochelle. (Photo: JEAN-PIERRE MULLER via Getty Images)

DISPARITION - Le politiste et cofondateur du Printemps républicain, Laurent Bouvet, est mort à l’âge de 52 ans ce samedi 18 décembre, a annoncé son épouse Astrid Panosyan sur Facebook.

Comme le rappellent nos confrères du Monde, Laurent Bouvet avait révélé en novembre dernier être atteint de la maladie de Charcot - une maladie neurodégénérative - l’ayant “privé de l’usage de ses membres et de la parole”.

“Si ma voix publique s’éteint aujourd’hui, je ne suis pas pour autant inquiet pour les idées que j’ai contribué à défendre ces dernières années, avait-il écrit dans son post. Je sais le courage et la détermination de mes amis, je sais aussi leur sens de l’humour et de l’autodérision qui nous ont si souvent réunis”.

Après l’annonce de son décès, plusieurs membres du gouvernement et personnalités politiques ont rendu hommage au politiste.

“Immense tristesse, a écrit la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté Marlène Schiappa. Notre ami Laurent Bouvet était bien plus qu’un intellectuel grand défenseur de la gauche républicaine. Les mots manquent aujourd’hui pour dire son érudition, son humour, sa générosité”.

“Il incarnait le courage dans sa pensée comme dans sa vie, a tweeté le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer. Il défendait ce que nous avons de plus précieux en partage: la République et donc la liberté, l’humanisme, l’universalisme”.

“Ses écrits resteront comme des références, a de son côté indiqué Olivier Dussopt, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie. Sa défense de la laïcité comme un modèle d’engagement”.

Le secrétaire d’Etat aux affaires européennes Clément Beaune a dit son “immense peine” et adressé “mille pensées” à son épouse Astrid Panosyan, sa famille et ses proches.

Une partie de la gauche lui a également rendu hommage. Dans un message posé sur Twitter, le patron du PS Olivier Faure a adressé toute “son affection à sa femme Astrid Panosyan et ses filles qui l’ont accompagné avec amour dans ce qui fut une très longue épreuve”.

Le candidat PCF à la présidentielle Fabien Roussel a rendu hommage à un “défenseur convaincu et pugnace de la laïcité”. “Nous n’étions pas toujours d’accord, mais il avait le courage de ses convictions. Pensée attristée pour ses proches et sa famille, a-t-il écrit sur Twitter.

Plusieurs personnalités de droite ont également salué sa mémoire. Valérie Pécresse, candidate LR à l’élection présidentielle, a estimé qu’il “incarnait cette gauche républicaine qui ne cède ni à l’identitarisme, ni au wokisme”.

Dans un message posté sur Twitter, le député LR des Alpes-Martimes Eric Ciotti a indiqué que “Laurent Bouvet incarnait l’honneur d’une gauche républicaine et laïque qui refuse de se taire et de s’effacer”. “Une gauche qui fait l’honneur de la République en particulier face à la dérive islamo-gauchiste.”

Professeur de sciences politiques et cofondateur controversé du Printemps républicain, Laurent Bouvet, était partisan d’une ligne ferme en matière de laïcité.

Longtemps militant au parti socialiste, il s’en était éloigné pour fonder en 2016 ce mouvement du Printemps républicain, avec notamment le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme Gilles Clavreul. Le mouvement, souvent accusé d’identitarisme, a fréquemment accusé la gauche d’être trop conciliante avec l’islamisme.

Laurent Bouvet avait signé de nombreux ouvrages sur l’identité et l’insécurité culturelle.

À voir également sur Le HuffPost: Sur la primaire à gauche, Anne Hidalgo a fait le switch en quelques heures

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles