Mort de l'acteur Paul Ritter (Harry Potter, Chernobyl, Quantum of Solace) à l'âge de 54 ans

·1 min de lecture

Les cinéphiles sont en deuil : l'acteur Paul Ritter est décédé à l'âge de 54 ans. Atteint d'une tumeur au cerveau il s'est éteint ce lundi 4 avril, comme l'a révélé son agent dans les colonnes du Guardian. "C'est avec une grande tristesse que nous pouvons confirmer que Paul Ritter est décédé hier soir. Il est décédé paisiblement à la maison avec sa femme Polly et ses fils Frank et Noah à ses côtés", a-t-il tristement déclaré. Ses derniers ont d'ailleurs commenté sa mort en déclarant qu'il était un homme "extrêmement intelligent, gentil et très drôle". Un hommage qui ne fut que le premier d'une longue série, tant l'acteur britannique était apprécié. Il faut dire qu'il avait fait la fierté du Royaume-Uni en incarnant une impressionante variété de rôles. S'il avait débuté sa carrière à la télévision au début des années 90, il avait également su se faire une place sur le grand écran.

Vedette de la télévision, Paul Ritter avait joué dans de nombreuses séries cultes telles que The Bill, Friday Night Dinner, Lovesick, Les Enquêtes de Vera, Inspecteur Barnaby et plus récemment le show évènement de HBO, Chernobyl. L'acteur y jouait le rôle d'Anatoli Diatlov, l'ingénieur en chef adjoint de la centrale nucléaire. Mais ce sont incontestablement ses rôles au cinéma qui ont le plus marqué les esprits. Certains se souviennent de lui dans Hannibal Lecter : les origines du mal, Quantom of Solace, le deuxième film de Daniel Craig dans la peau de James Bond ou encore Suite française, avec Michelle (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Les Trois Frères : que devient Isabelle Gruault, l’interprète de la fiancée de Didier Bourdon ?
VIDEO Pascal Praud amusé : une journaliste en duplex perturbée par une intervention de sa fille de quatre ans
Emilie Picch enceinte : l'ex-chroniqueuse de NRJ12 hospitalisée après une hémorragie
PHOTO Johnny Hallyday : Laura Smet publie un cliché de son père qui émeut les internautes
Jean-Michel Blanquer : l'enseignement à distance perturbé, le ministre s'explique