Mort de l'acteur Kunie Tanaka, qui a inspiré le personnage de Borsalino dans "One Piece"

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture
L'acteur japonais Kunie Tanaka a inspiré le personnage de Borsalino dans
L'acteur japonais Kunie Tanaka a inspiré le personnage de Borsalino dans

L'acteur japonais Kunie Tanaka, apparu dans une dizaine de chefs d'œuvre du cinéma nippon, est mort à l'âge de 88 ans le 24 mars dernier, annoncent ce vendredi les médias japonais.

Figure connue et appréciée des amateurs de polars des années 1970, il avait joué avec les plus grands metteurs en scène de l'archipel, de Nagisa Oshima à Akira Kurosawa, en passant par Hideo Gosha, Masaki Kobayashi et Kinji Fukasaku.

Et si le visage de Kunie Tanaka était aussi connu des plus jeunes, c'est parce que le dessinateur Eiichirō Oda s'était inspiré de lui pour le personnage de Borsalino, alias l'amiral Kizaru dans le populaire manga One Piece.

Star des années 1960 et 1970

On retiendra dans sa carrière pléthorique (plus de 220 films entre 1957 et 2010!) plusieurs œuvres marquantes dont la première est La Condition de l'homme (1959), drame de neuf heures sur le Japon durant la Seconde Guerre mondiale. Kunie Tanaka joue ensuite à trois reprises chez Akira Kurosawa, dans Les salauds dorment en paix (1960), Sanjuro (1962) et Dodes'kaden (1970).

On peut aussi voir Kunie Tanaka dans Kwaïdan (1964), un des plus grands films de fantômes du cinéma japonais, et dans Le Sabre du mal (1966), monument du chambara (film de samouraïs), où il croise le fer avec les deux grandes stars du genre: Toshiro Mifune et Tatsuya Nakadai.

Il reste enfin indissociable du cinéma de Kinji Fukasaku, auteur de polars ultra violents qui ont notamment inspiré Quentin Tarantino. Kunie Tanaka est l'une des stars de Combat sans code d'honneur (1973-1975), série de cinq films qui révolutionne la vision des Yakusas dans les années 1970 en les montrant comme des gangsters cupides, et non plus comme des figures héroïques guidées par l'honneur.

Article original publié sur BFMTV.com