Edith Scob, actrice fétiche de Georges Franju et Raoul Ruiz, est morte

franceinfo Culture avec agences
Son visage était familier pour les cinéphiles : Edith Scob s'est éteinte mercredi à 81 ans, a annoncé son agent à l'AFP.

"Edith Scob est décédée ce matin à Paris", a indiqué à l'AFP son agent Cédric Pourchet de l'agence CinéArt.

Au cours d'une riche carrière débutée il y a soixante ans, la comédienne, née le 21 octobre 1937 à Paris, a été aussi prolifique au cinéma qu'au théâtre avec près de 70 films, une trentaine de téléfilms et une soixantaine de pièces.

C'est sous la direction de Georges Franju, pionnier français du cinéma fantastique avec lequel elle tournera six fois, qu'Edith Vladimirovna Scobeltzine, d'ascendance slave, a débuté en 1959 dans le 7e art avec La tête contre les murs, adapté du roman d'Hervé Bazin. À 22 ans, elle y incarnait "la folle qui chante" dans cet asile où se trouvaient aussi Jean-Pierre Mocky, Anouk Aimée, Charles Aznavour et Pierre Brasseur dans le rôle d'un psychiatre.



Son rôle masqué dans "Les yeux sans visage" la révèle au grand public

Dans la foulée, elle enchaîne avec Franju pour Les yeux sans visage (1960), film d'épouvante qui la révèle véritablement au grand public. Un rôle qu'elle interprète en portant un masque blanc qui inspirera à John Carpenter celui de Michael Myers dans Halloween (1978) et influencera Pedro Almodovar pour La piel que habito (2011). Ce fameux masque, Edith Scob le reportera plus de cinquante ans plus tard dans Holy Motors (2012) de Léos Carax, pour un de ses (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi