La mort de l'acteur Oleg Tabakov, figure du cinéma soviétique

Culturebox (avec AFP)
Oleg Tabakov, célèbre acteur russe connu pour ses rôles dans des films cultes de l'ère soviétique, est décédé lundi à 82 ans, a annoncé le théâtre Mkhat de Moscou, dont il était le directeur artistique.

"Oleg Pavlovitch (Tabakov) est décédé à la suite d'une longue et grave maladie" lundi à l'hôpital, a indiqué la direction du théâtre à l'agence de presse russe TASS.

Né le 17 août 1935 à Saratov, dans le sud-ouest de la Russie, Oleg Tabakov a intégré dès sa création en 1956 la troupe du théâtre moscovite Sovremennik, devenue une des plus célèbres de Russie, après avoir été repéré par son fondateur, le célèbre metteur en scène Oleg Efremov.

Il a joué dans des films oscarisés

En 1967, il interprète le rôle de Nicolas Rostov dans "Guerre et Paix", dirigé par Sergueï Bondartchouk, premier film soviétique à obtenir, en 1969, l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. Oleg Tabakov a aussi joué dans plusieurs films cultes soviétiques, comme "Dix-sept moments du printemps" en 1973 et "Moscou ne croit pas aux larmes" en 1979, qui remporte lui aussi, en 1981, l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.


Il s'est tourné vers le théâtre

Après avoir dirigé de 1971 à 1976 le théâtre Sovremennik, Oleg Tabakov crée un "théâtre-studio" pour apprendre à de jeunes acteurs sa méthode de jeu. Surnommée la "Tabakerka".

À partir de 2004, il prend la direction artistique du théâtre Mkhat à Moscou. En 2009, il fonde une nouvelle école d'art dramatique, éponyme. Père de quatre enfants issus de deux mariages, Oleg Tabakov a reçu le titre d'"Artiste du peuple de l'URSS", la plus haute distinction dans le domaine de la culture.

Le président russe Vladimir Poutine, qui lui a également décerné une médaille honorifique, a présenté ses condoléances à ses proches.

Retrouvez cet article sur Culturebox.fr

Thierry Lhermite aborde la maladie d'Alzheimer dans la "Finale"
"Mon XXe siècle", reprise du 1er film de la réalisatrice de "Corps et âme"
Le "Printemps du cinéma", du 18 au 20 mars : 4 euros la séance
Julie Gayet, illustre marraine de la fête du court-métrage