Mort de Kevin : au mauvais endroit au mauvais moment, son jogging se termine dans le sang

"J'ai été victime d'un acte totalement gratuit. Je n'ai rien fait.", tels sont les derniers mots de Kevin Marichal qu'il avait soufflé à l'homme qui a essayé de le secourir, rapporte La Libre. Rappelons que le malheureux, alors âgé de 29 ans, est mort suite à ses blessures le 14 janvier 2011 à l'entrée du parc Georges Henri, à Woluwe-Saint-Lambert. "Il saignait abondamment du cou, il avait des plaies à la poitrine et dans le bas du ventre, qui laissait apparaître ses organes internes", explique La Libre. Malgré l'intervention des secours, cet homme qui a été agressé alors qu'il faisait son jogging meurt.

L'homme qui lui a porté secours raconte qu'il a vu deux agresseurs. Ce bon samaritain souligne le fait que l'agresseur principal était dans un état second, dans "un état colérique invraisemblable", selon ses mots. Le principal responsable de l'agression hurlait de toutes ses forces tout en s'acharnant sur la victime, selon l'initié. Quant au deuxième agresseur, il se serait mis en retrait afin de mieux contempler l'horrible scène. Un autre témoin oculaire, une femme qui faisait ses courses, a également raconté que Kevin Marichal tentait d'échapper à ses agresseurs. La violence des coups qu'il avait reçue était telle qu'il était clair que ses agresseurs voulaient le tuer, toujours selon elle.

Kevin Marichal a été victime de 41 coups de couteau

Les policiers auraient exploité les caméras de surveillance de la zone afin d'identifier les coupables, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE J'ai donné naissance à deux paires de jumeaux alors que je prenais la pilule
TÉMOIGNAGE Ma belle-mère a porté une robe blanche sur-mesure à mon mariage
TÉMOIGNAGE Ma sœur sort avec mon ex-mari
Une femme ayant survécu à 12 tumeurs pourrait aider à guérir le cancer
TÉMOIGNAGE Après mon divorce à 45 ans je suis retournée vivre chez mes parents