Mort de Justine Vayrac: ses amies décrivent une jeune femme "très drôle" et "intelligente"

Mort de Justine Vayrac: ses amies décrivent une jeune femme "très drôle" et "intelligente"
Justine Vayrac et ses amies.  - Facebook
Justine Vayrac et ses amies. - Facebook

Une jeune femme "drôle", un "rayon de soleil". C'est en ces mots que celles qui ont fréquenté Justine Veyrac, ses plus proches amies, la décrivent au lendemain de la découverte de son corps, dans le Lot, près du domicile de Lucas L., le suspect qui a reconnu l'avoir tuée. Chacune leur tour, au micro de BFMTV, Lillah et Marie-Claude reviennent sur la personnalité de la victime âgée de 20 ans.

"Justine était incroyable", décrit Lillah, sa meilleure amie. Selon elle, "Justine était très très drôle, très intelligente" mais "pas particulièrement fêtarde". Ce dernier point tient d'ailleurs beaucoup à coeur de la jeune femme qui a la volonté de rétablir une certaine vérité: "On ne veut pas qu'on parle d'elle comme la fille de la 'Charrette' - la boîte de nuit de laquelle elle a disparu, ndlr - à qui il est arrivé un drame."

La mention de son sens de l'humour revient également dans le témoignage de Marie-Claude, avec qui Justine faisait des études pour devenir aide-soignante. "Elle connaissait par coeur les paroles de Bande organisée et en faisait une imitation parfaite. Elle était débordante de joie", raconte-t-elle.

"C'était un rayon de soleil", poursuit Marie-Claude.

"Une super maman"

Les deux jeunes femmes ne tarissent pas d'éloges sur leur meilleure amie disparue. En plus d'être une "super amie" qu'on "pouvait appeler à n'importe quel moment" avant de la voir venir "avec sa vieille Saxo toute pourrie", Justine "avait des connaissances dans le médical, sur les noms des pathologies" et avait le don de très bien imiter certaines voix, poursuit Lillah.

Cette dernière revient également sur la relation que Justine entretenait avec son fils de deux ans et demi, Gabin, avec qui elle habitait dans le village de Tauriac.

"C'était une super maman. Elle aimait beaucoup Gabin, l'appelait Coquillette ou Doudou. Elle était folle de lui", confie-t-elle.

"C'était une maman formidable, elle se remettait toujours en question pour savoir si ce qu'elle faisait pour Gabin était bien ou pas. Elle demandait des conseils en permanence parce qu'elle voulait le bonheur de son fils", abonde Marie-Claude.

Une famille très soudée

Marie-Claude décrit également Justine comme étant une jeune femme qui "aimait les gens". "Elle était très avenante et s'intéressait beaucoup aux autres. Elle était capable de savoir quand une personne allait mal et lui remonter le moral."

Selon Lillah, la famille de Justine Vayrac se soutenait dans n'importe quelle circonstance. "Son papa Vincent aimait sa fille de toute son âme. Je n'ai jamais vu un père aimer autant son enfant", a déclaré Lillah. Il en était de même pour sa mère, "l'amour de sa vie".

Alors, un jour à peine après la terrible nouvelle, la famille de Justine "doit tenir le coup". Lillah, elle, avoue qu'elle "ne passera jamais à autre chose".

Article original publié sur BFMTV.com