Mort de Justine Vayrac: pour le maire de Beynat, le suspect "ne posait pas de problèmes"

Jean-Michel Monteil a donné de plus amples détails quand au parcours du jeune suspect, dont le fait qu'il était impliqué dans la vie associative de la commune corrézienne.

Une commune plongée dans la stupéfaction. Ce jeudi soir, quelques heures après les aveux de Lucas L., qui a avoué avoir tué Justine Vayrac, une jeune femme dont le corps a été retrouvé près de son domicile de Beynat, le maire de cette commune de Corrèze est sous le choc.

Sur notre antenne, Jean-Michel Monteil s'est dit "totalement bouleversé par ce drame qui vient de se produire" et ses premières pensées vont "à la famille de Justine, son enfant, ses parents." Dans la foulée, l'élu a également annoncé l'ouverture "d'une cellule d'urgence médico-psychologique" dès vendredi pour ses administrés qui le souhaitent.

"C'est une famille très connue"

Par la suite, Jean-Michel Monteil a également été interrogé sur le profil de Lucas L., qu'il "connaît, comme tous les citoyens de la commune." "C'est une personne qui ne posait pas de problèmes jusqu'à aujourd'hui", ajoute-t-il.

"C'est la stupeur et le désarroi pour les parents. C'est une famille très connue de Beynat, le grand-père était l'adjoint de l commune, Lucas était très impliqué dans la vie associative, il jouait au football, il était membre du comité des fêtes, c'était une personne très volontaire", affirme l'édile.

En guise de conclusion, le maire de la commune corrézienne assure que le suspect était "turbulent à l'école" mais "qu'on avait jamais eu de problèmes avec lui."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Meurtre de Justine: pour l'avocat de Lucas L., il faut que son client "perçoive ce qui s'est passé et cela va nécessiter un long travail"