Mort de Jean-Paul Belmondo: ses cinq plus belles cascades

·3 min de lecture
Jean-Paul Belmondo dans
Jean-Paul Belmondo dans

Jean-Paul Belmondo, mort ce lundi à l'âge de 88 ans, était entré de son vivant dans la légende du 7e Art. Grand sportif qui avait commencé sa carrière sur le ring comme boxeur, Belmondo réalisait lui-même ses cascades, toujours plus impressionnantes les unes que les autres. Bien avant Tom Cruise, l'acteur avait fait de la mise en danger de son corps le clou de chacun de ses films, de L'Homme de Rio à Peur sur la ville, en passant par Le Guignolo, Le Professionnel et Le Casse.

"Si je les faisais, c'était parce que ça m'amusait! Si je me pendais sous des hélicoptères, c'est parce que je n'ai pas le vertige. Le cinéma m'a donné l'occasion de faire des choses que je n'aurais jamais faites", avait déclaré Belmondo en 1992 dans Première. "Il était inarrêtable", s'était souvenu son ami Rémi Julienne dans Le Parisien en 2017. "Avec lui, c'était toujours plus vite, toujours plus fort, toujours plus loin." La preuve en cinq cascades cultes.

· L'Homme de Rio (1964)

Adaptation non-officielle des aventures de Tintin, L'Homme de Rio, de Philippe de Broca, voit le comédien vêtu d'un smoking blanc, suspendu dans le vide entre deux immeubles en construction à Brasilia. Dans cette scène culte, la star a "le bras blanc", une expression de cascadeurs, "où l’on ne sent plus ses forces alors qu’il faut poursuivre son effort, au risque de mourir", raconte Le Monde.

https://www.youtube.com/embed/b2CBmyIahx4?rel=0

· Le Casse (1971)

Dans ce film d'Henri Verneuil, Belmondo réalise une incroyable course-poursuite de douze minutes dans les rues pentues d'Athènes. Le clou du spectacle est la séquence où il descend un escalier de 300 marches en voiture. "Il effectuait des choses que je n’aurais pas demandées à un cascadeur! Il n’avait peur de rien et toujours envie d’en faire plus", avait commenté Rémi Julienne dans France Dimanche.

https://www.youtube.com/embed/--ORz0H6bHY?rel=0&start=1

· Le Casse (1971)

Toujours dans Le Casse, une autre séquence impressionnante avec Belmondo: installée dans un camion à ordures, la star est éjectée du véhicule puis dégringole sans protection d'une falaise. Une séquence qui a sûrement inspiré Jackie Chan.

https://www.youtube.com/embed/EKTmNrZy-mE?rel=0

· Peur sur la ville (1975)

Jean-Paul Belmondo, alias le commissaire Jean Letellier, pourchasse un suspect sur les toits de Paris et dans le métro aérien. Une scène d'anthologie dans un des plus grands succès du comédien: quatre millions d'entrées dans les salles en 1975.

https://www.youtube.com/embed/gEuEVLZTcog?rel=0&start=2

· Le Guignolo (1980)

Dans ce film de George Lautner, Rémy Julienne imagine une spectaculaire cascade où "Bébel" survole Venise suspendu à un trapèze accroché à un hélicoptère. "Le Guignolo, ce n’est pas le chef-d’œuvre des chefs-d’œuvre, même si les trois premiers quarts d’heure étaient formidables", avait estimé Belmondo dans les pages de Première.

https://www.youtube.com/embed/zA1mE2nTFys?rel=0

Au total, celui qu'on surnommait Bébel a tourné dans 80 films.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles