Mort de Jean-Michel Dubernard, le chirurgien qui avait réalisé la 1ère greffe d'une main

·1 min de lecture

Un pionnier de la transplantation vient de s'éteindre. Réputé dans le monde entier pour avoir réalisé la première greffe d'une main en 1998, le professeur de médecine lyonnais Jean-Michel Dubernard est mort samedi soir à l'aéroport d'Istanbul (Turquie). A 80 ans, le chirurgien a succombé à un malaise cardiaque alors qu'il voyageait en famille, comme l'a révélé Le Progrès.

"Ma seule motivation, c’est de faire avancer la médecine. Je le fais pour mes malades", confiait-il en 2005 dans Le Monde. Après la première greffe de la main sur le Néo-zélandais Clint Hallam en 1998, il a réalisé d'autres prouesses. Une greffe bilatérale des mains et avant-bras sur le Français Denis Chatelier en 2000, puis une participation à la première greffe partielle du visage sur la Française Isabelle Dinoire cinq ans après. L'urologue de formation a aussi réalisé avec succès la première transplantation européenne rein-pancréas en 1976.

Jean-Michel Dubernard s'est aussi illustré dans un autre domaine : la politique. Le professeur lyonnais, engagé au RPR à partir des années 80, devient adjoint au maire de Lyon (1983-2001) puis député du Rhône (1986-2007). Il est même proche de devenir ministre de la recherche de Jacques Chirac lors du début de la cohabitation avec François Mitterrand. Passé par la Haute Autorité de santé (2008-2017), où il a dirigé la commission de la transparence, celui qui a été fait chevalier de la Légion d'honneur s'était ensuite retiré de la vie publique.

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Camille Combal : rare cliché avec sa femme Marie pour une occasion très spéciale
Yannick (Mariés au premier regard) : "Bouleversé" par Mélina, à 5 jours de leur divorce
"Balaie devant ta porte" : le prince William épinglé après son coup de gueule
Cannes 2021 : Marion Cotillard savoure une "petite vengeance personnelle"
Harry et Meghan pas au bout de mauvaises surprises avec la famille royale ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles