Mort de Jean-Luc Godard : pourquoi Gérard Darmon refuse-t-il de l'admirer ?

© JOEL SAGET / AFP

Invité sur le plateau de C à vous mercredi soir, Gérard Darmon a refusé de rendre hommage au réalisateur Jean-Luc Godard, décédé la veille . "L'homme qu'il était n'a pas été très bienveillant pour ma communauté. Pour les juifs en général, et pour Israël en particulier", a expliqué à Anne-Elisabeth Lemoine le comédien, fils de juifs séfarades algériens.

"Je ne peux pas admirer quelqu'un qui hait à ce point-là les Juifs"

"Je trouve que les propos qu’il a tenus étaient absolument inadmissibles, c’était de l’antisémitisme, c’était du négationnisme, c’était du révisionnisme, et je pense que j’ai été plus touché par la disparition de la reine Elizabeth que par Jean-Luc Godard, pardonnez-moi. Mais je ne peux pas admirer quelqu’un qui hait à ce point-là les Juifs, ce n’est pas possible", poursuit Gérard Darmon.

>> LIRE AUSSIARCHIVES - Quand Xavier Dolan évoquait son Prix du jury partagé avec Jean-Luc Godard à Cannes

 

Le comédien fait référence à des propos de Godard rapportés par Alain Fleischer dans Courts-circuits. Le réalisateur franco-suisse décédé mardi aurait déclaré en 2006 sur le tournage du documentaire Morceaux de conversations : "Les attentats-suicides des Palestiniens pour parvenir à faire exister un Etat palestinien ressemblent en fin de compte à ce que firent les juifs en se laissant conduire comme des moutons et exterminer dans les chambres à gaz, se sacrifiant ainsi pour parvenir à faire exister l’Etat d’Israël".


Lire la suite sur Europe1