Mort de Jean-Louis Trintignant : Etait-il toujours en contact avec son ex-compagne Brigitte Bardot ?

Ils ont vécu l'une des histoires d'amour les plus scandaleuses des années 70 : alors qu'ils partageaient l'affiche du film Et Dieu créa la femme, Jean-Louis Trintignant, alors en couple, et Brigitte Bardot, mariée au réalisateur Roger Vadim, nouèrent une histoire d'amour qui les mènera à vivre un an ensemble, avant de se séparer pendant le service militaire de l'acteur.

Si chacun a continué sa carrière et s'est constitué une belle filmographie, il semblerait en revanche qu'ils ne soient pas restés en contact. Brigitte Bardot, interrogée il y a quelques mois par le magazine Gala avait d'ailleurs révélé qu'elle ne se sentait pas à l'aise de rester trop proches de ses anciens amants, Jean-Louis Trintignant ou Sami Frey, qu'elle a connu quelques années plus tard.

"Je ne peux pas être amie avec les hommes que j'ai énormément aimés. Jean Louis et Sami ont été, je crois, les plus grands amours de ma vie, les plus importants, les plus profonds, les plus irremplaçables, avait-elle confié. Conserver de l'amitié après avoir connu la passion, ce serait une aumône qui ne me correspondrait pas. Je suis trop entière. Donc je préfère ne rien avoir du tout".

L'actrice a cependant dû être très touchée d'apprendre la mort de son ancien amoureux, celui qu'elle trouvait "tarte" à leur rencontre, et qui avait fini par la faire craquer, même si elle avait longtemps cru ne pas pouvoir "faire croire [qu'elle] pourrait tomber...

Lire la suite


À lire aussi

"Il m'est apparu deux fois !" : Stone toujours en contact avec Eric Charden... mort en 2012
Véronique Sanson contacte toujours sa mère, Colette, morte depuis 14 ans
L'amour est dans le pré : Un candidat emblématique révèle la mort tragique de l'une de ses ex-compagnes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles