Mort de Jean-Louis Trintignant: Alain Delon "bouleversé", Jack Lang a "le cœur serré"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alain Delon, Nadine Trintignant ou encore Jack Lang ont rendu hommage à Jean-Louis Trintignant, l'acteur aux 120 films mort ce vendredi 17 juin à 91 ans.

HOMMAGES - Après l’annonce de la mort de Jean-Louis Trintignant à l’âge de 91 ans chez lui, dans le Gard, ce vendredi 17 juin, plusieurs personnalités ont tenu à rendre hommage à l’acteur révélé dans Et Dieu... créa la femme. “Après Belmondo, encore un frère qui part et je suis bouleversé”, a réagi un autre grand nom du cinéma français Alain Delon, 86 ans, qui avait tourné avec lui dans Flic Story de Jacques Deray (1975).

Son ancienne épouse Nadine Trintignant, mère de ses enfants, a rendu hommage à un homme “rare” et “déroutant dans le bon sens” sur BFMTV. “Un immense comédien. Il a travaillé toute sa vie avec son magnétophone à la main à dire des poèmes et [durant] les quatre dernières années, il a bouleversé tout le monde en disant des poèmes merveilleux d’une façon merveilleuse, a poursuivi la réalisatrice. Et il a fait des grands films, bien sûr Lelouch, mais il y a aussi Le Conformiste [de Bernardo Bertolucci], Rouge [de Krzysztof Kieślowski], enfin des films superbes.”

Le président de la République Emmanuel Macron a salué la mémoire d’un “formidable talent artistique” qui “a accompagné un peu nos vies à travers la cinéma français”. “C’est une page qui se tourne”, a ajouté le chef de l’État, évoquant la “voix douce” du comédien.

“Un comédien génial”

Pour l’ancien président François Hollande, “la voix de Jean-Louis Trintignant continuera à nous emmener à Saint-Tropez, à Deauville, à Rouen, à Clermont-Ferrand mais aussi à Athènes et à Rome, là où il a fait l’histoire du cinéma”. “Jamais un timide n’aura exprimé avec autant de talent les tourments de l’âme humaine”, a-t-il ajouté sur Twitter.

“J’ai le cœur serré”, a déclaré l’ex-ministre de la Culture Jack Lang sur BFMTV, évoquant “un homme d’exception”, “un comédien génial à la voix suave et envoûtante”, “visionnaire” et “avant-gardiste”. “C’était un homme humble, toujours plein de retenue”, a-t-il salué.

Sur Twitter, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak a également rendu hommage à un homme “timide, élégant, magnétique” qui “a incarné de rôle en rôle toutes les passions et tous les tourments de l’humanité”.

Décédé ce vendredi, Jean-Louis Trintignant a tourné dans 120 films et s’est également illustré au théâtre. Sa vie a été marquée par plusieurs drames dont la mort de sa fille Marie, actrice, tuée en 2003 sous les coups de son compagnon, Bertrand Cantat. Drame qui avait suscité l’émoi et dont il ne s’était jamais remis.

À voir également sur Le HuffPost: Les obsèques de Régine étaient aussi flamboyantes que sa carrière

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

VIDÉO - Cinéma : décès de l'acteur français Jean-Louis Trintignant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles