Mort de Jean-Jacques Savin,75 ans, qui traversait l'Atlantique à la rame

PHILIPPE LOPEZ/AFP

Jean-Jacques Savin, 75 ans, qui tentait de traverser l'Atlantique à la rame et dont les proches étaient sans nouvelles depuis vendredi, a été retrouvé mort samedi dans son canot, au large des Açores.

Le Girondin Jean-Jacques Savin, 75 ans, qui tentait de traverser l'Atlantique à la rame et dont les proches étaient sans nouvelles depuis vendredi, a été retrouvé mort samedi dans son canot, au large des Açores. Le "corps de Jean-Jacques a été retrouvé sans vie à l'intérieur de la cabine de son canot l'Audacieux", a annoncé dans un communiqué à l'AFP l'équipe de bénévoles qui suivaient l'aventurier septuagénaire, parti le 1er janvier du Portugal.

La "sécurité maritime portugaise avait localisé hier (vendredi) le bateau malheureusement retourné au large des Açores. Un plongeur a pu descendre et visiter l'embarcation ce samedi", précise le texte soulignant que "l'océan a cette fois-ci été plus fort que notre ami, lui qui aimait tant la navigation et la mer". L’équipe indique aussi qu’elle ne connaît "pas encore les circonstances exactes du drame". Le navigateur, qui s'était fait connaître en traversant l'Atlantique dans un tonneau en 2019, poussé par les vents et les courants, suscitait depuis vendredi matin l'inquiétude de ses proches.

"Malheureusement, depuis 00H34 hier matin (vendredi), nous n’avons plus aucun contact ni aucune manifestation de sa part", disaient samedi matin à l'AFP des membres de son équipe. Selon eux, il avait déclenché ses deux balises de détresse, "indiquant être +en grande difficulté+". Lors des derniers contacts, Jean-Jacques Savin se trouvait au nord de Madère, au large, et faisait route vers la petite île de Ponta Delgada, dans l'archipel des Açores, pour réparer. Car peu après son départ de Sagres (sud du Portugal) le 1er janvier, ce grand sportif, "aventurier dans l'âme", avait été vite dérouté en raison de mauvais vents. Son parcours initial avait ainsi été rallongé de 900 km puis il(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles