Mort de JayDaYoungan, rappeur américain de 24 ans, tué par balles

JayDaYoungan lors d’un concert donné à Austin (Texas) en mars 2018 pendant le festival Pandora SXSW.
VIVIEN KILLILEA / Getty Images via AFP JayDaYoungan lors d’un concert donné à Austin (Texas) en mars 2018 pendant le festival Pandora SXSW.

VIVIEN KILLILEA / Getty Images via AFP

JayDaYoungan lors d’un concert donné à Austin (Texas) en mars 2018 pendant le festival Pandora SXSW.

MUSIQUE - JayDaYoungan, rappeur américain, connu notamment pour ses singles « 23 Island », « Elimination » et « Opps », a été tué par balle ce mercredi 27 juillet dans une petite ville de Louisiane, a annoncé la police locale.

Le musicien, qui avait récemment publié sur Instagram des photos le montrant en train de jouer avec son jeune fils, est décédé dans sa ville natale de Bogalusa, a précisé cette source dans un communiqué.

« Javorius Scott est décédé des suites de ses blessures » après la fusillade, qui a eu lieu peu avant 18 heures, a indiqué la police qui a également fait état de son pseudonyme JayDaYoungan.

Principalement connu pour son morceau « 23 Island », le rappeur qui venait de fêter son anniversaire le 15 juillet, comptabilise près de 173 millions de vues sur YouTube pour ce titre, sorti il y a trois ans.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Le père du rappeur touché dans la fusillade

Un « membre de la famille proche » qui a également été blessé, est dans un état stable à l’hôpital, ajoute le communiqué. Selon des médias, la seconde victime serait le père du rappeur décédé, qui était âgé de 24 ans. Une information rapidement confirmée par la police de Bogalusa qui a finalement dévoilé son identité: Kenyatta Scott Sr.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

La police a ajouté qu’une enquête était en cours et qu’elle communiquerait sur de « plus amples informations » quand elles seraient « disponibles ».

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles