Mort de Jacques Frantz, le doubleur de Robert De Niro, à 73 ans

·2 min de lecture

Il était la voix officielle de Robert De Niro et une figure du cinéma. Le comédien Jacques Frantz s'est éteint à 73 ans annonce sa fille.

Une voix célèbre s'est tue. Celle de Jacques Frantz, mort à 73 ans annonce sa fille Marjorie Frantz auprès de l'AFP. Comédien de théâtre avec plus d'une trentaine de pièces, acteur charismatique au cinéma, dans des films comme Les Ripoux ou Poulet au vinaigre, il est surtout connu pour ses doublages inoubliables. Il assurait, entre autres, la voix française de Jeff Bridges, Mel Gibson, Nick Nolte, John Goodman et surtout Robert De Niro.

Des Affranchis à The Irishman, sorti en 2019 sur Netflix, en passant par Mafia Blues, Casino ou Heat, Jacques Frantz sera la fidèle doublure de la star hollywoodienne sur des dizaines de films. "A chaque fois que je vais doubler un nouveau film important de De Niro, je me dis "qu’est-ce qu’il va encore me faire ce coup-là ?"", confiait-il en 2019 chez One FM, à l’occasion de la sortie de The Irishman, réalisé par Martin Scorsese.

"Le doublage d’un grand acteur et d’un grand interprète est un art. Cela sous-tend une réflexion, un trac, une peur, une trouille, que j’ai encore, assurait-il, avant d'en dire plus sur cette voix culte de Robert De Niro. Il suffit de se laisser complètement pénétrer, non pas par les mots qu’il dit, car ça ce serait de la lecture, mais surtout par cette espèce de mariage incroyable qu’il y a entre sa voix, ses fluctuations, et son regard, son attitude physique, développait-il, toujours aussi admiratif du comédien américain. Et quand vous, vous arrivez au dernier stade, c’est-à-dire le doublage en français, vous êtes absolument (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

Diana : ses messages secrets à une star (en plein divorce) dévoilés
« Je me retrouve comme un con » : le jour où Jérôme Lavrilleux a brisé le silence
"Thierry Le Luron avait pris la grosse tête", l’ancien régisseur de l’Olympia se lâche
L'impératrice Farah exilée depuis 40 ans : elle n'oublie pas son peuple
Emmanuel Macron obstiné ? Le patron de LREM remet en cause son pari sur le confinement