Mort de Henri Garcin, star de la série Maguy et inoubliable partenaire de Catherine Deneuve

L'acteur Henri Garcin (Anton Albers de son vrai nom) est décédé lundi 13 juin à l'âge de 94 ans, une triste nouvelle annoncée par sa fille Adèle au Figaro et par son agente à l'AFP. Il s'est éteint tranquillement dans une maison de retraite à Paris dans la nuit de dimanche à lundi.

Né en 1928 à Anvers (Belgique), dans une famille aisée d'industriels, le comédien a passé son enfance à Bruxelles et disait devoir sa vocation à son père qui "racontait ses conseils d'administration avec une verve et un humour que n'eût pas désavoué le meilleur comédien". Il a débarqué à Paris à 20 ans et s'est formé au cours Dullin, avant de se lancer à l'assaut des cabarets, avec un sketch qu'il a écrit lui-même. C'est là qu'il a croisé Jacques Brel, venu lui aussi de Belgique, Barbara, Serge Gainsbourg et Georges Moustaki avec qui il s'est lié d'une grande amitié.

Entre théâtre et cinéma

Alors que son coeur a toujours balancé entre cinéma et théâtre, il s'est fait connaître dans des rôles d'anti-héros : séducteur dépassé de Catherine Deneuve dans La Vie de château (1966) de Jean-Paul Rappeneau, gangster partenaire de Mireille Darc dans Fleur d'oseille (1967) de Georges Lautner ou encore bourgeois trompé par Fanny Ardant dans La Femme d'à côté (1981) de François Truffaut. Ce dernier avait fait la rencontre d'Henri Garcin quelques années plus tôt, alors qu'il venait assister à la pièce Quelque chose comme Glenariff...

Lire la suite


À lire aussi

Demain nous appartient : Nouveau départ dans la série après "une mort violente"
Friends : Mort d'un acteur emblématique de la série, à seulement 67 ans
Mort de Jean-Pierre Pernaut : nouvel hommage déchirant de sa fille Lou, "j'espère que tu seras fier de moi"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles