Un mort en Guadeloupe après le passage de la tempête tropicale Fiona

Un homme a été retrouvé mort en Guadeloupe après le passage de la tempête tropicale Fiona, qui a entraîné de fortes rafales, l'équivalent de plusieurs mois de pluie et d'importantes inondations dans la nuit de vendredi à samedi.

« La crue de la rivière des Pères a emporté une habitation à Basse-Terre », le chef-lieu de la Guadeloupe, « et son occupant (...) a été retrouvé décédé », a indiqué ce dimanche le préfet de la région Guadeloupe, Alexandre Rochette, dans un communiqué publié peu après 8h30 heure locale (14h30 heure de Paris). « Les rivières ont débordé à Baillif, Basse-Terre et Vieux-Habitants et ont entraîné des évacuations et des mises à l'abri dans les équipements communaux pour une cinquantaine de personnes », a-t-il ajouté.

Toutes les activités du week-end – compétitions sportives ou Journées du patrimoine – avaient été annulées ou reportées. La plupart des Guadeloupéens restaient cloîtrés et l'ensemble des magasins étaient fermés, dans l'attente de la fin de l'événement météorologique, prévue dimanche matin.

À Capesterre-Belle-Eau, particulièrement touchée samedi par les inondations, le maire Jean-Philippe Courtois appelait dans la matinée à « la plus grande prudence ». « Ne sortez pas de chez vous, les routes demeurent dangereuses », a-t-il écrit sur Facebook, photos de maisons sinistrées à l'appui, et alors que la pluie tombait toujours.

Sixième système tropical de la saison

Cet archipel des Petites Antilles est très concerné par le risque d'inondation en raison du dérèglement climatique. L'état de catastrophe naturelle avait déjà été reconnu en mai pour plusieurs communes touchées fin avril par des inondations qui avaient fait un mort.


Lire la suite sur RFI