Mort de George Floyd : Trump dénonce des "actes de terrorisme intérieur" et menace de déployer l’armée

Donald Trump brandit sa Bible devant l'église Saint John dégradée dimanche

Depuis la mort de George Floyd à Minneapolis, Donald Trump et ses déclarations ne cessent de provoquer révolte et indignation. Après son tweet polémique censuré par Twitter, il a donné ce lundi 1er mai, devant la Maison Blanche, un discours où il assure que l’armée sera déployée si les gouverneurs ne parviennent pas à “dominer les rues”. Les manifestations se sont, à ce jour, propagées dans plus de 140 villes américaines, et ailleurs dans le monde.

Dénonçant un “terrorisme intérieur”, le président américain a promis que des "milliers de soldats lourdement armés" et des policiers de Washington seraient mobilisés dans le but de stopper les “émeutes” et les “pillages” qu’il qualifie de “honte” pour la Nation. Après son discours, Donald Trump a posé, une bible à la main, devant l’église Saint John dégradée dimanche, tandis que les policiers dispersaient les manifestants à coup de gaz lacrymogènes. Son adversaire politique Joe Biden a tweeté à ce sujet : “Il utilise l’armée américaine contre les Américains. Il envoie du gaz lacrymogène contre des manifestants pacifiques et tire des balles en caoutchouc. Pour une photo".

Lire la suite