Mort de George Floyd : une semaine de communication chaotique de Donald Trump, entre appels au calme et tweets violents

franceinfo

Il ne s'est pas encore adressé solennellement à la nation, mais il multiplie les tweets. Depuis la mort de George Floyd, Afro-américain de 46 ans tué, le 25 mai, par un policier blanc à Minneapolis (Minnesota), Donald Trump voit la situation lui échapper. Le pays est en proie à de nombreuses manifestations – mais aussi des émeutes et des heurts – contre les violences policières et le racisme. Si le président américain appelle régulièrement au calme et demande "justice" pour George Floyd, il qualifie aussi les protestataires de "voyous" et d'"anarchistes" et menace de recourir à la force.

>> Mort de George Floyd : suivez les dernières informations dans notre direct

Avec ses tweets, "il met de l'huile sur le feu", juge auprès de franceinfo Pap Ndiaye, historien, professeur à Sciences Po Paris, spécialiste des Etats-Unis et de la condition noire-américaine. "On a un président américain qui excite et joue aussi, semble-t-il, la campagne électorale, en voulant mobiliser une partie de ses supporters au nom de l'ordre, au nom du maintien de l'ordre", ajoute-t-il.

Mercredi 27 mai : un "événement très triste"

Il faut attendre deux jours après la mort de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi