Mort de George Floyd : le policier Derek Chauvin poursuivi pour meurtre

Genou à terre sur les lieux mêmes où son père est mort asphyxié, le fils de George Floyd se recueille, mercredi 3 juin. Soutenu par des millions d’Américains, il semble avoir été en partie entendu. "Nous avons eu les quatre", répètent les manifestants dans les rues de Minneapolis (États-Unis). Un slogan qui fait référence à l’inculpation des quatre policiers qui ont procédé à l’arrestation mortelle de George Floyd. Derek Chauvin, l’homme qui a maintenu pendant huit minutes son genou sur le cou de la victime, était jusqu’à présent inculpé pour homicide involontaire. Son acte a été requalifié en meurtre non prémédité. Il encourt 40 ans de prison. Barack Obama apporte son soutien aux manifestants Les trois autres policiers, jusqu’à présent libres de toute charge, ont été inculpés pour complicité et placés en détention. Des inculpations qui pourraient permettre de faire baisser la tension, toujours vive dans les rues des grandes villes américaines. Dans leur combat, les manifestants peuvent aussi compter sur le premier président afro-américain, Barack Obama. À New York, dans la nuit de mercredi à jeudi, ils étaient encore des milliers à braver le couvre-feu. Au total, depuis le début des manifestations, 10 000 personnes ont été arrêtées.