Mort de George Floyd : Minneapolis annonce vouloir démanteler sa police

*

L'onde de choc causée par la mort de l'Afro-Americain George Floyd âgé de 46 ans, le 25 mai lors de son interpellation, ne cesse de se propager. Après avoir suscité des dizaines de manifestations aux Etats-Unis mais aussi à travers le monde, de Budapest à Rome en passant par Dakar et Paris, le décès de George Floyd a poussé le conseil municipal de Minneapolis – ville où il résidait et où il a été tué – a vouloir réformer sa police de fond en comble.

Neuf des treize membres du conseil municipal de la ville américaine ont annoncé dimanche 7 juin leur volonté de faire disparaître la police sous sa forme actuelle, qu'ils jugent "structurellement raciste". Sur la chaîne d'information en continu américaine CNN, la présidente du conseil municipal de Minneapolis Lisa Bender a déclaré : ”Nous nous sommes engagés à démanteler les services de police tels que nous les connaissons dans la ville de Minneapolis et à reconstruire avec notre population un nouveau modèle de sécurité publique qui la protège vraiment”. De son côté, la conseillère municipale Alondra Cano a conclu que la police de la ville n'était ”pas réformable et que nous allions mettre fin au système de maintien de l'ordre actuel”. Le tout, pour s'orienter vers un nouveau modèle de sécurité publique, davantage tourné vers les citoyens, avec une volonté affichée de transférer les fonds alloués d'ordinaire à la police, à la population.

Lire la suite