Non, la mort de George Floyd et les manifestations n'ont pas été "prédites" par les Simpson

Le mouvement de protestation qui embrase les États-Unis suite à la mort de George Floyd, le 25 mai, a-t-il été prédit par les Simpson ? C’est ce que cherche à faire croire de prétendues captures d’écran devenues virales.

Des similarités entre des faits survenus dans le monde réel et des scènes tirées des épisodes des 31 saisons de la série animée américaine “Les Simpson” sont régulièrement interprétées comme des “prédictions”. Récemment, de prétendues captures d’écran de la série ont massivement circulées sur les réseaux sociaux en prétendant à tort que des évènements comme la pandémie de Covid-19, la mort du basketteur Kobe Bryant ou la rencontre entre Donald Trump et Greta Thunberg était déjà “écrits”.

Et la mort de George Floyd, un Américain noir, lors de son arrestation par des policiers blancs à Minneapolis le 25 mai ainsi que les manifestations qui ont lieu depuis sont elles aussi l’objet de fausses prophéties.

L’arrestation 

Des publications partagées plusieurs centaines de milliers de fois, notamment sur Twitter, prétendent que la scène même de l’arrestation de George Floyd ayant conduit à sa mort figure dans la série (dans certaines versions, l’épisode daterait même “des années 1990”).



Mais ces deux images ont en fait été réalisées par deux dessinateurs indépendants en réaction à l'événement - et non antérieurement. Une recherche d'images inversée (voir ici comment procéder) permet de retrouver les tweets d'origine de ces deux artistes, qui ont d’ailleurs l’habitude de publier des détournements des Simpson, par exemple pour caricaturer des célébrités ou pour inciter à respecter le confinement.




Les manifestations

D’autres images partagées aux côtés des prétendues prédictions de l’arrestation prétendent elles montrer que les manifestations et certains débordements ont aussi été annoncées par le scénaristes des Simpson.

Un poste de police a bien été incendié à Minneapolis le 28 mai lors des protestations. En revanche, comme le fait remarquer le média de vérification Snopes, la photo d’un bâtiment en flamme figurant dans certains tweets n'a rien à voir avec ces évènements. Ces tweets établissent des comparaisons avec un épisode des Simpson ne montre pas le poste de police de Minneapolis qui a brûlé, mais un immeuble voisin en construction. De plus, l’incendie du commissariat de Springfield, la ville des Simpson, n’a rien à voir avec des émeutes. L’image est issue d’une scène de l’épisode 6 de la saison 11 dans laquelle est moquée la passivité du chef de la police, alors que le bâtiment brûle dans son dos.


Sans que la ressemblance soit suffisamment troublante pour parler de “prophétie”, l’image d’une foule armée de torche et celle de la maison blanche plongée dans le noir sont authentiques. Respectivement issues du film Les Simpson, sorti en 2007 et d’un mini-épisode d’avril 2017 consacré au début du mandat de Donald Trump.