Mort de George Floyd : l'industrie de la musique se met sur pause mardi contre les violences policières sous le slogan #TheShowMustBePaused

franceinfo Culture avec agences

A l'initiative de deux femmes américaines, l'industrie de la musique a décidé de respecter le silence mardi pour protester contre les violences policières.

Les principales maisons de disques ont décidé de suspendre leur activité mardi 2 juin pour manifester leur soutien contre les violences policières visant les Afro-Américains aux Etats-Unis. Une initiative qui survient après la mort de l'Afro-américain George Floyd lors d'une interpellation le 25 mai à Minneapolis dont les images ont choqué le monde entier et enflamment les Etats-Unis depuis une semaine.

>> Suivez toute l'actualité autour de la mort de George Floyd

Sony Music, Warner Music Group et Universal Music vont ainsi participer au "Black Out Tuesday" (le mardi débranché), "une journée pour observer, prendre contact et s'organiser", selon un message publié lundi 1er juin par Universal Music.

Toutes les maisons filiales de ces trois géants de l'industrie musicale mais aussi de très nombreux labels indépendants ont fait savoir qu'ils y participeraient. Cependant, la plupart sont restés assez vagues sur ce que représenterait concrètement cette journée.


"Se taire c'est trahir"


"Pour citer Martin Luther King, se taire, c’est trahir. Quand vous pouvez faire bouger les choses, vous devez le faire", indique Universal sur les réseaux sociaux. "Il n’y a pas de place (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi