Mort de George Floyd : l'acteur John Cusack pris à partie par des policiers à Chicago

Menotté, allongé à terre et étouffé à mort par un officier de police, George Floyd a rejoint la longue liste des Afro-Américains ayant succombé aux bavures policières aux États-Unis. Depuis le lundi 25 mai, jour du drame, sa mort suscite l'émoi mais aussi la colère à travers le pays. Après de premières manifestations à Minneapolis, dans l'État du Minnesota, qui ont notamment donné lieu à l'incendie d'un commissariat de police et à l'arrestation d'un journaliste de la chaîne CNN, l'indignation a gagné du terrain et les soutiens et membres du mouvement Black Lives Matter protestent sans relâche. Ainsi, ce samedi 30 mai, de nombreux anonymes se sont donnés rendez-vous à Chicago. Non loin des manifestants, John Cusack a partagé des vidéos du vandalisme et des pillages d'une poignée d'entreprises sur la Toile, en parcourant la ville à vélo dans la soirée de ce samedi.

Sa balade a tourné au vinaigre. Sur son compte Twitter, ce dimanche 31 mai, la star de Un monde pour nous a révélé avoir été pris à partie par les forces de l'ordre, armées de matraques. "Les flics n'ont pas aimé que je filme la voiture en flammes alors ils sont venus vers moi avec des matraques. Ils ont frappé mon vélo", a-t-il témoigné dans une première publication et en légende d'une vidéo. Dans cette dernière, un officier de police le somme de déguerpir. Dans une deuxième publication, John Cusack montre la horde de policiers dressée devant lui avant les faits. "Ce sont quelques-uns des agents de la paix qui ont doucement

Retrouvez cet article sur GALA

Harry et William brouillés : comment le frère de Diana a échoué à les réconcilier
François Hollande généreux : ce record qu'il détient
VIDEO - Bedos, Dabadie, Desproges : "qu'est-ce qu'ils vont pouvoir déconner là-haut", sourit Michel Drucker
Stéphane Bern quitte RTL : pourquoi sa proximité avec le couple Macron "n'a pas impressionné"
Elizabeth II, toujours à cheval à 94 ans : cette photo très remarquée