Mort de George Floyd : affrontements et couvre-feux dans plusieurs grandes villes des Etats-Unis

franceinfo avec AFP

A Minneapolis où tout a commencé, mais pas seulement. Plusieurs grandes villes des Etats-Unis ont été le théâtre de heurts, dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mai, entre policiers et manifestants descendus dans la rue pour exprimer leur colère après la mort de George Floyd à la suite de son intepellation.

>> Manifestations, couvre-feux... Suivez la situation aux Etats-Unis après la mort de George Floyd


A Minneapolis (Minnesota), des agents en tenue anti-émeutes ont chargé les manifestants qui ont défié le couvre-feu, les repoussant avec des fumigènes et des grenades assourdissantes d'un commissariat. "Ils ne nous donnent pas le choix, il y a tellement de colère", expliquait Deka Jama, une femme de 24 ans, déterminée à rester sur place.

Des affrontements ont également eu lieu à New York, à Philadelphie, à Los Angeles et à Atlanta, conduisant les responsables de ces deux dernières villes, ainsi que ceux de Miami et Chicago, à annoncer à leur tour un couvre-feu.

"Un petit groupe de criminels et de vandales"

Donald Trump, qui a dénoncé à plusieurs reprises la mort "tragique" de George Floyd, a estimé que les émeutiers déshonoraient sa mémoire. Le président américain a promis de "stopper la violence collective". "Nous ne devons pas laisser un petit groupe de criminels et de vandales détruire nos villes", a-t-il lancé en attribuant les débordements à "des groupes de l'extrême gauche radicale" et notamment "Antifa" (antifascistes).

De son côté, le gouverneur du Minnesota Tim Walz a lui aussi (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi