Mort de George Floyd à Minneapolis : la police démantelée

La présidente du conseil municipal de Minneapolis (États-Unis) fait une annonce radicale devant des milliers de personnes. Le Conseil vient d’entériner la dissolution de la police locale. À la majorité, les représentants ont estimé que le système n’était pas réformable. "Nous nous engageons à assurer la sécurité de chacun et à dire la vérité. Et cela la police de Minneapolis ne le fait pas", a déclaré Lisa Bender, présidente du conseil municipal de la ville du Minnesota. Sécurité co-construite Les élus de Minneapolis ont également décidé de transférer les fonds alloués au budget de la police vers des projets de sécurité bâtis avec la population. D’autres villes comme New York y réfléchissent, mais aucune n’a été aussi loin. Aujourd’hui, à Minneapolis, le policier accusé de la mort de George Floyd à rendez-vous avec la justice pour la première fois.